Recevoir la newsletter

Electricity Map est un site qui révèle la répartition des émissions de CO2 dans une vingtaine de pays d'Europe (de la Suède au Portugal en passant par l'Estonie, le Danemark ou encore l'Italie).

Regardez en temps réel la répartition des émissions de CO2 en Europe

Le schiste et le charbon pointés du doigt

Ce site, très instructif, vous permet donc de voir dans quels pays la densité de CO2 est la plus élevée et quelle énergie en est responsable.
Les plus "mauvais" élèves sont donc la Pologne et l'Estonie avec une densité de carbone par kWh de respectivement 749 et 676 grammes d’équivalent CO2 par kilowatt heure (gCO2eq/kWh).

Les énergies renouvelables et le nucléaire

Sans surprise, se sont les pays nordiques, Norvège et Suède, qui ont les taux les plus bas : respectivement 32 et 57 grammes.
On apprend que la majorité de l'électricité de la Norvège provient de l'hydraulique (97% du total) et que la Suède est alimenté principalement par l'hydraulique (45%) et l'éolien (10%) d'une part mais aussi du nucléaire d'autre part (39%).

La France avec une proportion d'utilisation du nucléaire de 70% arrive en troisième position en terme de densité carbone avec 106 grammes.

Le gaz et le charbon majoritairement utilisés dans le reste de l'Europe

De nombreux pays européens ont des taux situés entre 250 et 500 grammes d'équivalent CO2 par kilowatt heure (gCO2eq/kWh) à cause d'un recours massif au gaz et au charbon.
Ainsi l'Allemagne fonctionne à 48% grâce au charbon, le Royaume-Uni à 43% grâce au gaz et l'Espagne à 28 et 18% grâce au gaz et au charbon.

Un fort potentiel du côté des énergies renouvelables

Les créateurs de la carte ont également ajouté la force des vents et l'ensoleillement sur toute l'Europe afin que chacun puisse comprendre le potentiel important des énergies renouvelables en Europe. On peut voir que la France, l'Allemagne, la Pologne, la République Tchèque sont exposés à des vents forts. Espérons que ces pays prennent rapidement conscience de ce potentiel qui est, pour l'instant, gâché.

Lancée en septembre 2016 cette carte est en constante amélioration et invite les volontaires à proposer des axes d'amélioration, de donner des idées ou encore de reporter des bugs.






Facebook

Twitter

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles