News
Confidentialité sécurité données

Le guide pour créer un mot de passe sécurisé et facile à retenir

Recevoir la newsletter

Sujet du jour : votre mot de passe
Personnellement, j’ai tendance à utiliser mon mot de passe « Monchaton48 » pour toute utilisation (autant pour mes e-mails / réseaux sociaux / sites marchands / sites administratifs). Je vous le demande, s’il vous plait, ne faites pas comme moi ou alors si c’est le cas, changez vos habitudes ! D’ailleurs après l’écriture de cet article, je vais probablement changer de stratégie car j’ai découvert ce n’était PAS DU TOUT SAFE !

Et oui, les pirates du web ne reculent devant rien pour braquer nos données ! C’est donc à nous, internautes, d’installer une porte blindée. En effet, plus le mot de passe est simple et répété sur différents sites, plus il est facile de le pirater. Donc si votre mot de passe c’est « 1234567 », «password» ou le nom de votre animal de compagnie, changez le tout de suite, vous êtes une cible potentielle !

Voici quelques conseils inspirés par Eric Griffith-PC Mag pour créer un mot de passe qui tienne la route :

  • 1. Choisissez un personnage / un lieu / une citation qui vous tient à coeur: pour l’exemple, je choisi "Suomenlinna" (une très jolie île Finlandaise qui en soit devrait suffire à un mot de passe compliqué ; )

  • 2. Pratiquez vous le Verlan ? On inverse toutes les lettres = "anilnnemous" (ça donne quelque chose d'assez drôle en plus ; )

  • 3. On rajoute des chiffres à certains endroits (conseil mnémotechnique : le 1 ressemble au l et le 3 ressemble au E) = "anN1ln3mous"

  • 4. On rajoute encore de la complexité avec des caractères spéciaux = "a^nN1lN3!mOuS"

Voilà donc un mot de passe bien compliqué ! Et là vous allez me dire "oui pourquoi pas, mais sachant que je suis inscrit sur 3247 sites, comment fais-je pour avoir un mot de passe personnalisé, complexe et facile à retenir pour tous ?"

Très bonne question ! Et j’ai la solution ! Il suffit de rajouter un préfixe pour chaque mot de passe en fonction du site sur lequel vous vous inscrivez :

Ex:
Newmanity mail : a^n1lN3!mOuS.NTY
Facebook : a^n1lN3!mOuS.FBK
Twitter : a^n1lN3!mOuS.TWT
Amazon : a^n1lN3!mOuS.AMZ

Attention tout de même, il ne faut pas utiliser tout le temps le même schéma, sinon cela ne sert à rien. Donc essayez de créer plusieurs mots de passe complexes.

Vous savez désormais comment éviter un piratage sur ce type de mots de passes. Mais qu’en est-il des mots de passe Androïd ? L’étude de Marte Løge (de la Norwegian University of Science and Technology) démontre que ces mots de passes tactiles sont particulièrement prédictibles selon plusieurs critères. Par exemple, sur les 4 000 patterns étudiés, 44% débutent dans la partie gauche en haut de l’écran. Et 77% débutent sur l’un des coins de l’écran. Lorsqu’on choisi ce code, il y a la possibilité d’ajouter un certain nombre de points. Plus il y a de points, plus les possibilités sont élevées et donc plus le code est difficile à pirater. La moyenne du nombre de points utilisé est de 5. Vous trouverez ci-dessous un tableau retraçant le nombre de points en correspondance avec le nombre de possibilités :

Dites-moi qui vous êtes, je vous dirai votre mot de passe Tableau Marte Løge

Et là, on se rend bien compte qu’avec un très petit nombre de points, les possibilités sont très peu élevées, ce qui affaiblie grandement la sécurité du smartphone.
Les patterns divergent aussi selon le sexe et l’âge. Par exemple, les hommes sont plus enclins à choisir des patterns longs et compliqués par rapport aux femmes.

Dites-moi qui vous êtes, je vous dirai votre mot de passe Graphique Marte Løge

La conclusion de l’étude, c’est la façon dont nous sommes prédictibles. Nous réagissons de la même manière avec notre mot de passe androïd qu’avec nos mots de passes en général. Les mots de passes que nous choisissons sont en rapport direct avec des éléments très personnels. Je ne sais pas si cela provient d’un syndrome de flemmingite aigue ou si nous avons tous une mémoire de poisson rouge… Parmi les mots de passes les plus utilisés sur Androïd, on trouve ceux qui forment une lettre et qui correspond souvent bizarrement avec la première lettre du prénom de la personne.

Dites-moi qui vous êtes, je vous dirai votre mot de passe Image Marte Løge

Pour éviter un piratage, choisissez des schémas plus complexe avec le plus de points possible (dans la limite du mémorable bien entendu ; )

Vous savez maintenant comment créer une porte blindée pour protéger vos données. Alors un dernier conseil, ne publiez pas la clé ! Et oui, la plupart des comptes sont piratés parce que les internautes donnent trop d’informations sur eux sur le réseaux sociaux. Si votre mot de passe est « Bibou » (le nom de votre chat) et que vous publiez tous les jours une vidéo dudit animal, ne vous étonnez pas que votre compte soit piraté ! (Je dis ça, je dis rien ; ) Pour plus d’infos sur vos données Facebook, c’est par ICI.

Aller, c’est parti ! Comme promis, je vais changer tous mes mots de passes sur mes différents comptes en application de ma méthode. Je vous invite à faire de même et vous souhaite bon courage !

New Call-to-action