News
Confidentialité RGPD

La menace n’est plus fantôme, la loi contre-attaque !

Recevoir la newsletter

 S'il y a une date à retenir en 2018 c'est le 25 mai ! 

Pour commencer, c'est le 41ème anniversaire de Dark Vador ( vous aussi ça vous choque qu'il soit si jeune? ), il reste 220 jours avant la fin de l'année et c'est également le début d'une petite révolution pour vos données personnelles dans la grande série DATA WARS.

La revanche des sites ?

Pour bien comprendre, lorsque l’on parle de données personnelles sur le web, on parle aussi bien de votre nom, prénom, adresse email, que des sites sur lesquels vous naviguez, avec qui et quand vous communiquez, le volume des mails envoyés, la géolocalisation, …. des choses plutôt intimes non? 

Aujourd’hui, à cause du manque de régulations et de cadre juridique international, de nombreuses entreprises se sont mises à marchander vos informations confidentielles. Cela leur permet de manières plus ou moins légales d’optimiser leurs campagnes commerciales, de faire de l’espionnage industriel, de récupérer les données personnelles des salariés et clients des entreprises concurrentes…

Bref, il y 2017 façons d’exploiter la data mais 2018 sonne le glas de ces pratiques sans éthiques. 

 

Le réveil de la loi

On le sait tous, le côté lumineux de la force réside dans les textes de lois, garants de notre liberté IRL comme sur le web.
Un court retour en arrière va vous permettre de mieux cerner l’histoire de la protection de vos données sur le web:


-> 1974 : Découverte d’un projet gouvernemental nommé SAFARI tendant à identifier chaque citoyen par un numéro, afin de ficher la population…Ambiance !


-> 1978 : Entrée en vigueur de la loi informatique et liberté. Elle réglemente la liberté de traitement des données personnelles, c'est-à-dire la liberté de ficher les personnes humaines.


Depuis? A part quelques modifications de loi, le sujet est aussi désertique que la planète Tatooine. Cela paraît invraisemblable lorsque l’on regarde l’évolution du numérique en 30 ans!

Aujourd’hui, la collecte et le traitement des données personnelles est un enjeu majeur pour la protection de la vie privée, et face à la menace des GAFAM qui tracent et enregistrent la moindre donnée, il est apparu indispensable qu’un socle commun de règles en la matière soit applicable à l’échelle européenne.



Un nouvel espoir: RGPD = R2-D2 ?

Le parallèle peut faire sourire mais tout le monde connait ce petit robot au language incompréhensible, toujours là pour aider. Et bien pour le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) c’est pareil, on y comprend rien (au début) mais on sait qu’il va sauver nos données personelles !

Comment le RGPD va tout révolutionner?

Il impose aux entreprises qui exercent une activité sur le territoire européen de se mettre en conformité pour, à terme, offrir aux utilisateurs le droit au :

- Consentement : donner une autorisation explicite pour tout traitement des donées

- Respect de la vie privée : bénéficier d'un étude d’impact sur tout traitement de données susceptibles d’entrainer des risques sur la vie privée

- Transparence :  avoir le droit de savoir à quoi servent ses données

- Désabonnement : doit être possible à tout moment

- Droit à l’oubli : pouvoir réclamé la suppression de ses données

- Contact inactif : être supprimé des bases de données au bout de 3 ans d'inactivité

- Droit à la portabilité : pouvoir exporter ses données à n'importe quel moment

Alors ok, ça fait pas mal de points à repsecter mais n’ayez crainte, "Des efforts les entreprises ont intérêt a faire … sinon salée l’addition risque d’être" (maître Yoda style).

C'est donc une bonne, une très bonne nouvelle pour nous jeunes padawans de l'internet: la loi va enfin faire le ménage dans la grande galaxie de la data.