News
Facebook Confidentialité éthique

Pourquoi j'ai changé mon utilisation de Facebook (et des autres réseaux sociaux)

Recevoir la newsletter

Il y a quelques mois, j’utilisais Facebook comme beaucoup de personnes, c’était une sorte de « tableau amélioré de ma vie ». Mes « amis » (qui soit dit en passant ne doivent réellement représenter que 5 % des personnes de mon réseau) pouvaient savoir où je partais en vacances, à quelle soirée j’assistais … en bref des activités qui en jettent quoi ! J’aime la photographie, donc c’était une certaine fierté pour ma part de publier de belles photos sur Facebook et de les voir likées par les personnes présentes sur la plateforme. Et oui, finalement, Facebook et autres (je pense aussi à Instagram, Snapchat …) décuple la volonté d’intégration sociale. Recevoir un like sur un post ou sur une image, c’est un peu le step 4 de la pyramide de Maslow : #BesoinDEstime !

Mais ce n’est pas l’analyse faite de cette attitude autocentrée qui m’a décidé à changer l’utilisation que j’avais des réseaux sociaux. Non, c’est plutôt ce que ces réseaux sociaux font de mon égocentrisme peinturluré qui m’inquiète !

Récemment, j’ai découvert un article qui expliquait que toutes les informations que l’on partage sur Facebook et autres, ne nous appartiennent plus complètement. Cela signifie que lorsque l’on accepte les CGU, on donne l’autorisation à Facebook et à ses partenaires d’utiliser et de modifier son propre contenu. Pire encore, les plateformes peuvent créer des sous-licences pour revendre vos données à des acteurs tiers. Donc il y a plusieurs propriétés sur un contenu. Et là, on se dit tout de même #WTF ???

via GIPHY

Et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à réfléchir sur mon utilisation de Facebook. Je publiais régulièrement des photos dont je voulais conserver l’entière propriété (oui normal quoi !). J’ai donc supprimé de nombreux albums photos, même si je suppose que pour le contenu déjà publié, le mal est fait (#TanpisPourMoi ) ! Et j’ai décidé de réellement réfléchir à ce que je souhaitais publier à présent. C’était presque un réflexe pour moi de publier mes photos de vacances, aujourd’hui, je ne le fais plus car je ne voudrais pas retrouver mes photos sur un site d’agence de tourisme. Parce que oui, c’est exactement ce qu’il se passe !

Aujourd’hui, je me sers du réseau social pour publier du contenu que je trouve intéressant et qu’il me tient à cœur de partager (D’ailleurs si ça se trouve dans le contenu que je partage, il y a des photos qui proviennent d’un autre compte Facebook #CQFD …). Je m’en sers toujours pour discuter avec mes « real friends », ce qui est à la base aussi le but d’un réseau social.

Si je publie cet article, ce n’est absolument pas pour donner une leçon de morale ou quelque chose dans le genre. Non, c’est pour partager des petites lignes cachées dans les CGU que l’on ne lit jamais. A partir du moment où l’on sait ce qu’il se trame, on peut choisir de continuer à publier comme l’on souhaite ou alors on décide de reprendre le contrôle de ses données. L’important, c’est d’être au courant !

A lire également : Bilan carbone : Pourquoi le numérique pèse-t-il autant?

 À propos de Newmanity : Newmanity est la nouvelle messagerie collaborative qui réunit chat, cloud et mail pour des échanges confidentiels avec tous vos contacts.

Bannière blog newmanity -05.png

 

Source : http://www.avocats-mathias.com/cyberespace/photos-twitter-propriete
http://www.numerama.com/magazine/31275-sur-facebook-vous-ne-serez-plus-proprietaire-de-vos-donnees-personnelles.html