News
Environnement Ecologie numérique digital

Bilan Carbone : Pourquoi le numérique pèse-t-il autant?

Recevoir la newsletter

Plusieurs études ont été menées concernant l’impact du numérique sur le bilan carbone des entreprises. Le constat est sans appel, l’IT représente une part conséquente de la consommation énergétique de l’entreprise ; et par ricochet affecte ses dépenses. Nous allons voir en quoi ce qui n’est pas visible consomme en réalité beaucoup plus qu’on ne le pense.

 

Infographie - Consommation énergétique de l’IT : un enjeu pour les entreprises 

Infographie consommation énergetique des entreprises

Les équipements & infrastructures numériques pèsent très lourd

 

L' impact environnemental des équipements numériques s’observe bien en amont, au moment de leur fabrication. Par exemple, fabriquer un ordinateur nécessite l’équivalent de 100 fois son poids en matières premières. Ensuite, les équipements consomment toujours plus d'énergie. Les serveurs représentent 27% de la consommation totale de l’IT en entreprise, les switches 20 % et la bureautique 53 %.

Des solutions simples existent : Choisir un matériel peu énergivore et pour cela privilégier les labels tels que Energy Star ou EPEAT. Allonger la durée de vie des équipements constitue également une piste pour limiter l’impact environnemental.

Le passage au mode cloud a un impact positif sur le bilan carbone des entreprises. L’étude du GESI montre que pour une entreprise jusqu’à 100 collaborateurs, le passage au cloud a permis une réduction de plus de 90 % d’équivalent CO2 et jusqu’à 76 % pour une entreprise de 1000 collaborateurs.

  

New Call-to-action

  

Les habitudes sur le lieu de travail ont un véritable impact

 

Les résultats de l’étude présentés dans l'infographie révèlent que L’IT de 50 entreprises consomme 26 800 MWh / an, soit l'équivalent de la consommation électrique de 10 000 ménages français. Ils nous apprennent également que la consommation énergétique de l’IT est plus importante dans les entreprises du secteur tertiaire (25% de la facture globale). Pourquoi ces chiffres ?

Si le matériel IT est par nature énergivore, la façon dont chacun l’utilise influe également sur le niveau global de consommation énergétique. Ainsi, l’ADEME a mis en évidence la relation entre la consommation énergétique des datas centers liée au stockage des messages et le fait que les utilisateurs décident ou non de supprimer leurs emails.

En entreprise les emails représentent un poste non négligeable d’émission de CO2. Dans une entreprise de 100 personnes, les envois d’emails génèrent 13,6 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent de 13 allers-retours Paris - New York (source : ADEME). C’est sans compter les spams qui représentent 9 emails reçus sur 10 et engendrent une consommation d’énergie conséquente

L’utilisation du matériel : Les collaborateurs n’ont pas toujours conscience de l’importance d’éteindre les équipements numériques la nuit pour réduire la consommation électrique ou d’éviter de les laisser en veille quand cela n’est pas nécessaire. Par ces gestes simples il est possible d’économiser jusqu’à 30 % de sa consommation.

La réduction de la consommation énergétique de l'entreprise est aussi source de gains financiers. L’étude présentée dans l'infographie a démontré que, pour l’échantillon audité, il était possible de réaliser jusqu’à 780 000 € d’économie chaque année, soit plus de 15 000 € par entreprise.

Direction RSE et DSI ont une carte à jouer pour collectivement réduire le bilan carbone de l’entreprise et permettre des économies substantielles sur la facture énergétique de l’entreprise.

 
Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire également : comment réduire efficacement l’empreinte écologique de votre entreprise ?
 
 
New Call-to-action





Facebook

Twitter

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles