News
éolien et solaire 2015 année des énergies renouvelables énergies renouvelables géothermie biomasse

286 milliards d'euros investis dans les énergies renouvelables dans le monde en 2015 !

Recevoir la newsletter

2015 est une année sans précédent pour les énergies vertes même s'il y a encore beaucoup d'efforts à faire, notamment dans les agro carburants.

Selon le rapport du réseau REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century) ces investissements se sont concentrés sur 2 secteurs : ceux de l'éolien et du solaire.

286 milliards d'euros investis dans les énergies renouvelables dans le monde en 2015 La plus grande centrale solaire du monde au Maroc

Plusieurs facteurs expliquent une telle croissance :

  • Les prix de ces technologies sont de plus en plus compétitifs et l'accès à leur financement est plus simple

  • De nombreuses "initiatives politiques" ont été prises (notamment la COP21)

  • La demande en provenance des pays émergents a augmenté

Les investissements ont diminué dans le secteur les biocarburants

Toujours selon le rapport du REN21 "Les investissements dans les autres technologies de production d'énergies renouvelables et les biocarburants ont baissé par rapport à 2014"

Plus spécifiquement les investissements dans la biomasse sont passés à 6 milliards de dollars (-42%), à 3.1 milliards dans les agrocarburants (-35%) et à 2 milliards de dollars pour la géothermie (-23%).

En observant la part des énergies renouvelables dans des secteurs clés comme celui "du transport" ou "du chauffage et du refroidissement" le REN21 remarque que la part des énergies renouvelables reste minime alors que dans le même temps elle a augmenté et représente désormais 23.7% de la production d'électricité mondiale.

Les prix bas du pétrole n'ont pas aidé à inverser cette tendance car il est en concurrence immédiate avec les énergies renouvelables (plus chères donc) sur le secteur du chauffage entre autre.

Des investissements à faire dans les réseaux électriques

Pour assurer une transition énergétique pérenne il faut que les réseaux électriques s'adaptent afin d'être capables d'absorber et de redistribuer une plus grande proportion de courant produit par les énergies renouvelables

Le REN21 insiste aussi sur l'importance de décentraliser la production d'énergie en se concentrant sur de petites unités que se soit dans les pays développés et émergents et les rapprocher des "points de communication". Des investissements importants seront donc nécessaires pour "renforcer les réseaux électriques, le stockage d'énergie et gérer la demande d'unités de production d'électricité flexibles".

Le réseau met aussi en avant la nécessité de développer la production décentralisée d'énergie, via des petites unités, à la fois dans les pays développés et émergents pour rendre la production "plus proche des points de consommations".

New Call-to-action






Facebook

Twitter

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles